Oui ! faire corriger son texte est un investissement !

Cela fait bientôt 10 mois que j’ai créé L’antre-de-mots. Et plus les écrivains me sollicitent, plus je suis convaincue d’avoir choisi la bonne voie !

Quelle satisfaction de se dire que l’on met sa pierre à l’édifice, que l’on aura participé à notre manière au succès de l’auteur et au plaisir des lecteurs.

Personnellement, plus je trouve de fautes dans un ouvrage et plus je me dis que l’auteur a eu raison de faire appel à moi. On peut être talentueux dans l’écriture, mais fâché avec l’orthographe. C’est donc sans jugement que j’apporte mon œil extérieur, que je décortique le texte et que je m’applique à le rendre parfait.

Mais c’est une grande pression aussi : il en va de notre réputation ! La concurrence est rude, il faut se faire un nom, une place. Dans ce métier, c’est le bouche-à-oreille qui va fonctionner. Alors mieux vaut viser la perfection, laisser une très bonne impression et un goût de revenez-y !

Mais tous les écrivains sont-ils bien conscients de ce que vaut ce travail ?

Visiblement, non !

J’ai rencontré plusieurs personnes souhaitant une correction de leur manuscrit, mais qui ,à l’annonce du prix de la prestation, ont finalement abandonné l’idée, réalisant que ce n’était pas dans leur budget.

Eh oui ! Corriger un texte, cela veut dire passer du temps dessus et donc se consacrer entièrement à son client. C’est un réel travail qui demande de la concentration, de l’énergie. Et pendant que l’on corrige un texte, on ne s’occupe ni de soi ni de sa famille.

Certains amis ou membres de la famille pourront le faire par gentillesse parce qu’ils ont du temps, parce qu’ils veulent rendre service, mais le travail sera-t-il aussi bien fait que s’il était réalisé par un correcteur professionnel ?

La mission du correcteur professionnel est de ne laisser aucune faute, de faire plusieurs lectures pour être sûr de n’avoir rien oublié et de toujours douter pour vérifier encore et encore.

Je ne pense pas qu’un correcteur non professionnel passe autant de temps à travailler sur un texte, justement parce que ce n’est pas son métier !

Il faut donc avoir conscience qu’une correction de texte a un coût. Si l’on fait appel à un professionnel, c’est pour de bonnes raisons et la première est le respect de ses lecteurs.

Livrer un texte bourré de fautes n’est pas digne d’un auteur sérieux dont la principale préoccupation est la satisfaction de ses lecteurs.

Écrire, oui ! Hérisser, non !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *